Ce souffle qui me navigue

Il passe et repasse à travers moi sans que je ne m’en aperçoive... Souffle de vie, bleu comme l’eau, bleu comme ciel. Un bleu-ciel qui entre et qui sort sans frapper, fluide et simple, tout léger...

C’est lui qui me navigue ce souffle... C’est comme une vague qui me travaille, un flot. Je suis à flot... Tant que la vie coule, le souffle feule, miaule. C’est un chat, à moitié sauvage, à moitié qui s’apprivoise.

Si je pouvais regarder mon souffle comme je regarde un chat, je verrai à quel point il garde en lui, quoi qu’il arrive, quelque chose d’incroyablement souple et libre. En même temps, à la périphérie de cette nature sauvage et indomptable, si je prenais le temps de l’observer, je dénicherais des trésors de connaissances et l’on trouverait l’art et la manière d’être ensemble.